Les tops plein air incontournables

4 trucs pour apprendre le vélo à son enfant

Source : www.wixxmag.com | Clémence Risler

Plusieurs moments de notre enfance sont gravés dans notre mémoire. Pour bien des gens, les premiers coups de pédales exécutés sur un vélo en sont un. 

Au tour de nos enfants maintenant de vivre ce grand moment. Bien qu’il n’y ait pas de mode d’emploi pour l’apprentissage du vélo, voici quelques trucs pour aider les enfants à franchir cette étape en confiance et en sécurité.

1. En confiance

Si les plus intrépides peuvent parvenir à rouler sur deux roues à cinq ans (et parfois moins), d’autres enfants y arriveront plutôt vers l’âge de 7 ans. Bien que nous rêvons du moment où nous pourrons enfin attaquer les pistes cyclables, chaque membre de la famille sur son propre bolide, il vaut mieux s’armer de patience et attendre que l’enfant soit fin prêt. Le presser alors qu’il n’en a pas envie, souvent parce qu’il a peur, risquerait de lui faire développer une réticence à l’égard de cette activité, ce qui rendra l’apprentissage encore plus ardu.

Dès deux ans, les enfants peuvent commencer à faire du tricycle pour développer force et habileté à pédaler.
Crédit photo: RadioFlyer

2. Une transition en douceur

Dès deux ans, les enfants peuvent commencer à acquérir des compétences qui lui permettront éventuellement de faire du vélo. À cet âge, un enfant peut en effet commencer à faire du tricycle pour développer sa force et son habileté à pédaler. Certains modèles sont offerts avec une longue tige permettant aux parents de pousser et diriger le bambin.

Appelées draisiennes, vélos d’apprentissage ou d’équilibre, les petites bicyclettes sans pédales sont aussi très populaires depuis quelques années. Avec ce genre de modèles, les enfants doivent se propulser avec les pieds et développent de manière naturelle leur sens de l’équilibre.

Petite bicyclette sans pédales appelées draisienne, vélo d’apprentissage ou d’équilibre.
Crédit photo: puky.net

La bicyclette avec roues latérales constitue souvent l’étape ultime avant de passer aux choses sérieuses. Dès trois ans, un enfant peut ainsi se familiariser avec la façon de manœuvrer un vélo. Il apprend entre autres à prendre de la vitesse et à freiner. Quand l’enfant acquiert de la confiance, on peut commencer par soulever légèrement ces petites roues de manière à ce qu’elles ne touchent plus le sol quand il roule, puis les retirer pour de bon.

Bicyclette avec roues latérales.
Crédit photo: Miele

3. Les premiers coups de pédales

À part l’approche par essai-erreur, il n’y a pas de formule magique pour qu’un enfant réussisse à faire du vélo. Certains arriveront à rouler en équilibre en quelques minutes dès la première tentative, d’autres en plusieurs jours. Plus un jeune aura de possibilités de s’exercer (idéalement dans un endroit où il n’y a pas de circulation, comme dans une cour d’école), plus il y parviendra rapidement. Notre rôle consiste ici à s’assurer que l’enfant regarde devant lui et non par terre quand il roule, qu’il est capable de freiner rapidement et d’effectuer des virages. Et avant qu’un enfant s’engage dans les voies publiques, on s’assure qu’il connaisse les règles de sécurité telle qu’effectuer les arrêts obligatoires, rouler dans le sens de la circulation, signaler les virages, etc.

4. Bien équipé

Avec un vélo trop petit ou trop grand, il y a de fortes chances qu’un enfant ne veuille pas en faire usage. Pour choisir un modèle de la bonne taille, où il sera confortable, consultez notre article Choisir le bon vélo pour son enfant. Et enfin, même si aucune loi ne l’exige, un enfant devrait porter un casque dès qu’il monte sur un bolide à roues. Consultez notre article Comment choisir un casque de vélo pour son enfant.


publicite box1
publicite box2