Les tops plein air incontournables

La Traversée de la Gaspésie en ski de fond, un jeu d’enfant?

Source : www.wixxmag.com | Marie-Josée Richard

À sa première Traversée de la Gaspésie (TDLG), Clovis Roy-Bernier, du haut de ses 6 ans, parcourait 20 km par jour, six jours durant. À 10 ans, il skiait près de 200 km durant la semaine que dure l’événement, suivant les traces de ses chers parents. 

« Dès que je suis né, mes parents m’ont amené en baby glider, en ski avec eux, raconte Clovis, aujourd’hui âgé de 18 ans. La première ou la deuxième fois que j’ai marché, j’avais des skis aux pieds! Mes parents m’ont toujours amené dehors, ils m’ont montré à apprécier l’hiver et les sports d’hiver! »

Il a de qui tenir. Son père, Christian Bernier, est « un maniaque de ski de fond, qui en fait tous les jours ». Et sa mère, Claudine Roy, fondeuse émérite, est l’une des fondatrices et la présidente de la TDLG. Comme quoi les enfants apprennent par l’exemple!

Clovis admet que participer à la TDLG à un jeune âge lui a beaucoup apporté. « Ça m’a appris l’organisation : il fallait que je traine ma bouffe, mon eau, des vêtements chauds dans mon sac à dos », confie le jeune homme qui a participé à l’événement de 6 à 16 ans. « Il a aussi fallu que j’apprenne à gérer mon énergie et la fatigue, à combattre le froid par moments. » Pour ces apprentissages, ses parents se sont toujours montré ses plus fidèles alliés.

S’il s’est parfois lancé sur les pistes de la TDLG avec des amis, il a toujours baigné dans un monde d’adultes. L’événement ne compte qu’une poignée de mineurs parmi 250 skieurs. « On remarque que les jeunes ont de la misère à parler avec des adultes, il y a une certaine gêne. La Grande Traversée m’a permis de casser ça. J’ai créé des relations, ça m’a donné des idées; il y a encore plein de gens avec que je suis en contact. Il y a beaucoup d’opportunités là, autres que le ski de fond. »

Clovis Roy-Bernier et son père Christian Bernier lors de la TDLG.
Crédit photo: Nathalie Mongeau

Relever des défis… par plaisir!

Une autre force apportée par la TDLG : le goût de se dépasser! « Même quand on est tout jeune, comme à 6 ans, c’est l’fun d’avoir des défis. On est ensuite prêt à affronter d’autres défis dans la vie. Moi, je trouve ça important. C’est dur à expliquer, mais je pense que ça m’apporte de la confiance en moi; j’aime quand je dois aller chercher toutes mes capacités. »

Bref, du sport, Clovis Roy-Bernier en mange! Ces dernières années, il a étudié en sport-étude soccer et natation, en continuant à pratiquer le de ski de fond les fins de semaine. À présent, en marge de ses études en génie aérospatial, il fait de la compétition avec une équipe de soccer AAA à St-Lambert.

Comme il sera sur les bancs d’école lors de la 12e édition de la Grande Traversée, qui aura lieu du 22 février au 1er mars prochain, Clovis ne pourra y participer. « Mais j’en aurais eu envie : c’est tellement plaisant de faire du sport, du ski avec du monde intéressant comme ça! » Si le jeune homme le peut, il y fera peut-être un saut par « pur plaisir »… comme le scande le slogan de la TDLG. Sa mère ne saurait trouver un meilleur jeune ambassadeur!

Pour en savoir plus ou s’inscrire à la TDLG : www.tdlg.qc.ca

publicite box1
publicite box2