Les tops plein air incontournables

La forêt vue du haut des arbres en VéloVolant

Source : www.wixxmag.com | Anne Marie Parent

Pour se démarquer en tourisme, il faut rivaliser d’imagination. Le VéloVolant en est un bel exemple… 

La station de montagne Au Diable Vert, à Glen Sutton dans les Cantons-de-l’Est, a lancé l’été dernier (2013) une nouvelle activité nommée VéloVolant, inspirée de ce que l’un des copropriétaires, Jeremy Fontana, a vu aux États-Unis et au Mexique. Unique au Canada, ce parcours aérien entre les arbres se fait bel et bien à vélo, sur un câble solidement attaché à une hauteur allant jusqu'à 30 mètres (100 pieds) au-dessus du sol.

Non, on ne devient pas équilibriste sur un fil! Le vélo adapté ressemble à une capsule où l’on est assis à l’horizontale de façon très stable. Il s’agit juste de pédaler à son rythme, sans forcer… et d’admirer le paysage. Pas de côte en vue : c’est le sol qui s’éloigne du câble! Au début du parcours, on est à quelques mètres de hauteur, puis, tout en continuant à avancer sur le même plan, le dénivelé augmente, comme si le plancher des vaches descendait!

On arrive donc à une altitude de 30 mètres, la plus élevée pour ce type d’activité qui n’existe qu’à trois endroits au monde. Les propriétaires de VéloVolant ont fait installer le circuit dans un coin vallonné de leur territoire, notamment au-dessus de cascades et d’un ravin, sur une distance de un kilomètre.

Crédit photo: VéloVolant

Pas à la portée de tous

Survoler la forêt en VéloVolant durant 45 minutes peut sembler un jeu d’enfant : on est assis presqu’à l’horizontale, sans forcer puisqu’on a pas à monter de côtes, dans un décor naturel à la douce mélodie du chant des oiseaux et du bruissement des feuilles. Le tout de façon très sécuritaire : le câble peut supporter un poids de 10 tonnes – l’équivalent de cinq voitures! – et on boucle sa ceinture de sécurité pour être certain de ne pas tomber dans le vide si on s’endort au volant (!).

Toutefois, le VéloVolant ne s’adresse pas à tous. D’abord, il y a une contrainte physique : la personne doit être assez grande pour atteindre les pédales. «La taille minimale est de 55 pouces», indique Julie Zeitlinger, copropriétaire, soit 4 pi 6 po, ou 1 mètre 40. Ensuite, la contrainte psychologique peut jouer tant chez les enfants que les adultes : il ne faut pas avoir peur des hauteurs ni avoir le vertige. Ni même un petit peu… On recommande donc l’activité aux jeunes âgés de 12 ans et plus, avec de rares exceptions, si un enfant de moins de 12 ans est vraiment grand et pas peureux du tout!

Comme le site de la station Au Diable Vert se prête bien à la randonnée pédestre (14 km de sentiers), au kayak et à la descente (en douceur) de la rivière en tripe ou debout sur une planche (stand-up paddleboard), il y a bien d’autres activités à faire pendant qu’un des parents emmène le ou les jeune ados voler de leurs propres ailes, ou presque… en VéloVolant!

VéloVolant à la station de montagne Au Diable Vert

Tous les jours de mai à novembre, de 10 h à 19 h.
Réservation recommandée
Tarif : 50 $ par adulte, 35 $ par enfant (à partir de 12 ans)
169, chemin Staines
Glen Sutton, Québec  J0E 2K0

450-538-5639


publicite box1
publicite box2