Les tops plein air incontournables

12 courses à obstacles pour s’amuser cet automne

Source : www.wixxmag.com | Mélanie Dubé

Les courses à obstacles connaissent un essor impressionnant au Québec. Les Spartan Race, Foam Fest, Tough Mudder, Course Extrême et autres du genre attirent des milliers de participants. Et pas que des adultes. Les enfants sont aussi nombreux à franchir la ligne de départ. 

Plusieurs organisations proposent des parcours adaptés pour les jeunes. Les courses diffèrent sur le type d’obstacles, le type de terrains, la durée ainsi que le niveau de compétition et d’entraide. Certaines courses sont chronométrées, d’autres non. Soulignons que le phénomène des courses à obstacles est assez récent au Québec. La première a eu lieu en 2010 à Mont-Tremblant (Spartan Race).

Comment expliquer l’engouement pour de tels événements? « Les courses à obstacles sont amusantes, stimulantes et répondent à une soif d’adrénaline. Également, elles permettent de niveler les chances des participants. Un bon coureur ne se démarquera pas nécessairement lors des épreuves qui font travailler tout le corps. Chacun a une chance de tirer son épingle du jeu », explique Joël Morin, entraîneur en activité physique, formateur en technique de course et prévention des blessures ainsi que propriétaire de Nomade Fit, une entreprise qui incite les enfants — notamment en milieu scolaire — et les adultes à bouger à travers des défis comme la course à obstacles ou les entraînements de groupe.

Des épreuves de style militaires

Inspirée des entraînements militaires, ces courses avec obstacles testent la force, l’endurance, la ténacité et l’habileté des concurrents. Des exemples d’épreuves? « Ramper sous des filets, grimper sur des structures, marcher sur une poutre d’équilibre, escalader un filet de corde, traverser un tuyau en rampant, s’exercer au lancer du javelot — sans partie pointue, bien sûr! —, transporter des poches de sable et tirer un poids », illustre M. Morin qui est directeur de course à la Course Extrême.

L’objectif ultime : le plaisir

Votre enfant craint de ne pouvoir faire tous les obstacles? Rassurez-le. Avoir du plaisir, c’est ce qui compte. Il pourra même éviter un obstacle trop difficile en optant pour une épreuve alternative telle que 5 pompes (push-up). Mais évidemment, comme les épreuves mises sur la route dans notre vie, la persévérance est de mise.

À l’arrivée, c’est un immense sentiment de satisfaction et beaucoup de fierté qui l’envahiront.

Prévoyez des vêtements de rechange!
Comme la plupart des courses sont salissantes, apportez des vêtements de rechange. On suggère, par ailleurs, de porter que l’essentiel durant la course, donc pas de casquette ni de lunettes soleil.

Relevez le défi

Voici des courses à venir pour vous amuser et tenter de repousser vos limites. Osez l’aventure!

Septembre

  • 12 et 14 septembre – Challenge plein air WIXX – Québec et Montréal
  • 13 et 14 septembre : Course extrême — Saint-Calixte
  • 20 septembre — Ultime Challenge — Chicoutimi
  • 20 septembre — Bootcamp Race – Québec
  • 27 septembre — XMAN Race — Québec
  • 27 septembre — Foam Fest — Saint-Bruno

Octobre

  • 4 octobre — Défi des Braves – Mont-Vidéo
  • 4 octobre — Bootcamp Race — Saint-Jean

Novembre

  • 1er novembre — Bootcamp Race Halloween – Sherbrooke

Décembre

  • 13 décembre – La course à obstacles du Père Noël — Terrebonne
 

publicite box1
publicite box2