Les tops plein air incontournables

Du traîneau à chien accessible chez Kinadapt

Source : www.wixxmag.com | Alain Demers

Un handicap physique ou intellectuel ne devrait pas empêcher votre enfant de prendre l’air et de bouger en nature. Chez Kinadapt à Rawdon, dans Lanaudière, les préados aux besoins spéciaux sont les bienvenus. On leur fait vivre l’expérience d’une balade en traîneau à chiens et d’un contact avec les animaux de la ferme.  

Des éducateurs spécialisés

Fondé par Peter W. Boutin, kinésiologue, et Carole Turcotte, psychoéducatrice, Kinadapt est un centre de plein air spécialisé en kinésiologie (kin) adaptée (adapt).

Ayant observé les effets bénéfiques du plein air dans la motivation et dans l’amélioration de l’état de santé, Peter en est venu à intégrer les chiens de traîneau pour la réadaptation de personnes ayant des incapacités variées.   

Quant à Carole, coordonnatrice de la meute de chiens (c’est le titre qu’elle se donne), elle est spécialisée dans le développement de l’enfance et de l’adolescence, tout en étant bien entendu une grande adepte de plein air. Décidément, les préados sont entre bonnes mains.

En traîneau à chiens

Chez Kinadapt, on ne se contente pas de faire des tours de traîneau à chiens. L’expérience commence par une rencontre dans une belle cabane où sont expliquées les consignes de sécurité.

Les aventuriers en herbe vont ensuite visiter la ferme puis la meute, les chiens étant pour la plupart attachés à leur cabane. Puis, c’est le départ en traîneau.

Dans l’ensemble, ça se passe de la même façon pour tous les préados, qu’ils aient un handicap ou non. L’adaptation se fait plutôt dans les détails.


Préparatifs pour l’attelage. 
Crédit photo: Kinadapt

Approche

Pour ceux qui ont un handicap intellectuel, le guide va d’abord se renseigner si l’individu a une crainte des chiens. Dans ce cas, l’approche des bêtes se fera  plus graduellement. Quelques chiens plutôt doux et ne demandant qu’à être caressés sont laissés en liberté, ce qui permet de voir les réactions.

Carole me disait aussi qu’ils vérifient auprès des parents jusqu’où leur enfant peut parler ou s’exprimer.

Dans le cas d’un préado en fauteuil roulant, il sera transporté en motoneige jusqu’à un traîneau adapté, si nécessaire.     

Des préados aveugles sont déjà allés. L’approche a alors été axée sur les sens, comme le transfert de poids lorsqu’ils étaient debout à l’arrière. Les jeunes ont eu le plaisir de caresser des chiens.

Traités avec respect et attention, les préados qui sont différents peuvent ainsi vivre l’aventure du traîneau à chiens. 

Conduit par un guide, un traîneau peut prendre un enfant avec un de ses parents. 
Crédit photo: Kinadapt

Kinadapt

1800, chemin Laurin
Rawdon

publicite box1
publicite box2