Les tops plein air incontournables

La Petite Aventure d'une maman et de son WIXX

Source : www.wixxmag.com | Mélanie Dubé

Du 3 au 5 juillet dernier, mon fils Brandon, 12 ans, et moi avons participé à La Petite Aventure Desjardins, une virée organisée par Vélo-Québec dans la région touristique Centre-du-Québec. Après nos trois jours d’escapade, deux nuits sous la tente et quelque 130 km dans les jambes, notre constat est clair : elle est belle et grande l’Aventure! 

Nous avons vécu une superbe expérience dans le cadre de ce classique estival qui en était  à sa 20e édition. Trois jours de beau temps. Trois jours à pédaler une quarantaine de kilomètres quotidiennement sur des routes balisées que nous n’aurions jamais visitées autrement. Trois jours à se balader en admirant les paysages, en écoutant les oiseaux chanter et en humant l’odeur des champs (et des vaches!). Trois jours sur deux roues à rouler à son rythme avec une équipe d’encadrement exceptionnelle et 1600 participants de tous les âges. Dans le petit journal que l’organisation nous a remis, on dit que le plus jeune avait 10 mois; le plus âgé, 81 ans. Un magnifique rassemblement intergénérationnel n’est-ce pas?

Mon Wixx portait fièrement tout son attirail sur son dos.
Crédit photo: Mélanie Dubé

Jour 1 – De Sainte-Perpétue à Nicolet

C’est à Sainte-Perpétue, municipalité connue pour son Festival du cochon, que nous avons entrepris notre périple. Vers 10 h, après avoir sorti nos vélos de la voiture, déposé nos bagages à l’un des camions indiqués qui les transportera jusqu’au site de campement et pris quelques clichés pour immortaliser notre première randonnée de vélo-camping à vie, nous sommes montés en selle.

Jusqu’à la halte-dîner à La Visitation-de-Yamaska, au Km 27, on longe la rivière Nicolet Sud-Ouest. Le parcours est sinueux et vallonné. Le vent et les côtes ne nous rendent pas la tâche simple. À certains moments, Fiston affiche même un air de découragement. Il envie les cyclistes en vélo de route qui semblent l’avoir plus facile que lui sur son vélo de montagne. Mais il n’y avait pas de presse et zéro stress. Nous sommes en promenade vélo mollo. Et comme bien d’autres cyclotouristes, c’est en marchant à côté de nos bicyclettes que nous avons terminé certaines pentes abruptes.

Certaines côtes étaient ardues.
Crédit photo: Mélanie Dubé

Après un repas qui nous a permis de recharger nos batteries, nous avons repris la route. Sur ce parcours régulier, des chemins optionnels qui permettent d’écouter ou d’allonger le trajet s’offrent à nous (et il en sera de même tous les jours). On choisira, comme d’autres, un raccourci de 4 km qui nous mènera plus rapidement au Village de La Petite Aventure, à l’école secondaire Jean-Nicolet. Au final, on aura pédalé 43 kilomètres. On doit avouer qu’on en était fiers et qu’on a même fêté ça avec un cornet de crème glacée.

Notre site de campement : le terrain de l’école secondaire Jean-Nicolet.
Crédit photo: Mélanie Dubé

Une fois nos sacs à dos récupérés dans le stationnement de l’école, on les emmène jusqu’au terrain gazonné où on plantera notre tente pour les deux prochaines nuits. Il s’agit d’une formule inédite, car habituellement, les participants à ce genre de virée à vélo ne dorment pas deux nuits au même endroit.

Pour le transport de nos bagages, spécifions qu’on aurait pu utiliser le service de valet : des équipes sportives et organismes locaux proposent de trimballer nos bagages au coût de 2 $ chacun, des aires de stationnement au site de départ/arrivée, ou des aires de camping aux camions à bagages. L’argent recueilli permet de financer leurs activités.

Une fois la tente montée, on visite les lieux et on profite des services et activités sur place. Tout est bien pensé : aires de jeux, salles de cinéma, piscine, espace détente, ateliers de cyclotourisme et de massage, spectacles, feu de joie en soirée, toilettes et douches mobiles, kiosque mécanique et d’informations touristiques, aires de repas, etc.  
 

Jour 2 - Boucle autour de Nicolet

Le lendemain, le parcours régulier de 42 km en boucle permet d’apprécier la faune et la flore de Nicolet. On y découvre notamment le parc écologique de l’Anse du Port, situé sur la rive du Saint-Laurent à la hauteur du lac Saint-Pierre. Un sentier de 823 mètres sur pilotis donne accès à une tour d’observation. Mon aventurier et moi sommes contents de découvrir un tel attrait.

Une petite pause au parc écologique de l’Anse du Port nous permet de découvrir un attrait de la région touristique Nicolet-Yamaska.
Crédit photo: Mélanie Dubé


Jour 3 – De Nicolet à Sainte-Perpétue

Dimanche, après le déjeuner, on plie bagage. On démonte la tente, puis on va porter tout notre attirail à un camion qui se chargera d’amener nos sacs au fil d’arrivée. Encore une fois, le service de valet était disponible (mais une fois de plus, mon globe-trotter voulait porter son équipement sur son dos).

Dans le cadre de cette journée de retour vers Sainte-Perpétue, on longe la rivière Nicolet sur la majeure partie du trajet. C’est magnifique. Comme la veille, mon fils opte pour le parcours régulier. Pas question de faire moins de kilomètres. On profite de nos moments de bonheur sur deux roues.

Lors de nos derniers coups de pédales, fiston me dit : « on arrive déjà, j’aurais continué! ». Je souris. Je lui réponds que moi aussi, mais pas avant d’avoir soulagé mes fesses en marmelade.

Notre satisfaction d’avoir pris part à cette aventure se lit sur notre visage.

À l’arrivée, Maman et  fiston, très fiers de leur première grande randonnée à vélo. Une superbe expérience qui nous donne le goût de nous promener davantage sur deux roues!
Crédit photo: Mélanie Dubé

Une expérience hors pair

La Petite Aventure est sans contredit une formule géniale, tant pour les cyclistes débutants que pour les plus expérimentés. Sur la route, on se sent en sécurité avec l’équipe d’encadrement : des véhicules de soutien pour les abandons et problèmes mécaniques et une brigade à vélo qui ne se gêne pas pour demander « est-ce que tout va bien ici? » ou pour remonter une selle de vélo trop basse, par exemple.

En ce qui a trait aux repas, soulignons qu’ils sont copieux et savoureux. On comprend les nombreux participants avec qui on a discuté et qui en sont à leur Xième participation. Après avoir vécu l’expérience, on veut recommencer!

La Petite Aventure vous tente? Vous trouverez toutes les informations sur cette activité sur le site Vélo Québec Voyage.

La Petite Aventure est belle activité à faire en famille. 
Crédit photo: Mélanie Dubé

publicite box1
publicite box2