Les tops plein air incontournables

Randonnées grandioses en famille dans les parcs nationaux de Charlevoix

Source : www.wixxmag.com | Anne Marie Parent

La région de Charlevoix est le territoire parfait pour initier les enfants à la randonnée, notamment dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, rouvert cet été après un an et demi de travaux et dans le majestueux parc national des Grands-Jardins. Les deux offrent de nombreuses activités de découverte, gratuites pour les enfants de 17 ans et moins. Attention! Ils pourraient en redemander!

Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Une première activité pour se familiariser avec l’environnement du parc des Hautes-Gorges est de faire la croisière sur la rivière Malbaie en bateau-mouche, du barrage des Érables au secteur de l’Équerre. Un(e) guide explique les particularités du parc et répond aux questions des passagers. On en apprend notamment sur les draveurs, soit ces bûcherons qui se servaient de la rivière pour «conduire» (drive en anglais, de là les mots drave et draveurs) les billots d’arbres vers l’usine de pâte et papier. On peut aborder la rivière en faisant une autre sortie guidée, cette fois en canot rabaska. Les enfants sont mis à contribution en pagayant dans cette embarcation amérindienne de 12 places.

Bateau de croisière Le Menaud sur la rivière Malbaie.
Crédit photo:Anne Marie Parent

Idéalement, on séjournera au moins une nuit au parc pour faire de la randonnée pédestre le lendemain. La tente Huttopia est parfaite pour deux adultes et deux enfants.Les parents de préados choisiront de préférence une marche de quatre heures et moins. Le sentier le plus difficile est celui de l’Acropole-des-Draveurs (1048 m d’altitude; de 4 à 6 heures de marche aller-retour).

Tente Huttopia pour quatre personnes. 
Crédit photo: Anne Marie Parent

À moins que les jeunes soient particulièrement en forme, on lui préférera la dernière portion du Riverain, à partir du pont des Érables (on revient au stationnement en navette). Ce sentier longe la rivière puis grimpe jusqu’à un promontoire de pierres plates qui donne une vue extraordinaire sur la vallée de la rivière Malbaie. 

Belvédère au sommet du sentier le Riverain. 
Crédit photo: Anne Marie Parent

Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Centre de découverte et de services Félix-Antoine-Savard

Accès par Saint-Aimé-des-Lacs

Route 138

Charlevoix (Québec)

418 439-1227 ou 1 800 665-6527

Parc national des Grands-Jardins

Nous avons poursuivi notre escapade au parc national des Grands-Jardins. Ce territoire est caractérisé par une faune et une flore boréales, ce qui est exceptionnel, compte tenu de sa situation géographique. C’est en effet l’endroit le plus au sud du Québec où vivent des caribous et certaines plantes, dont la pessière à lichens, ou taïga, qui normalement se retrouvent seulement dans le Grand-Nord.

Plusieurs forfaits de pêche sont offerts, dont celui appelé Forfait pêche familiale, vraiment abordable pour un séjour de trois jours en chalet (à partir de 436 $ par famille). Les enfants de 9 à 12 ans reçoivent une canne à pêche qu’ils peuvent garder, de même que le permis de pêche. Nous sommes allés à l’étang Malbaie où des truites mouchetées vivent en abondance, naturellement (ce n’est pas un lac ensemencé). On a un quota de 15 prises et le poisson, affamé, sort de l’eau en quelques minutes, et même en une fraction de seconde!

Pêche sur l’étang Malbaie. 
Crédit photo: Anne Marie Parent

Après cette expérience de pêche miraculeuse, nous avons gagné notre chalet pour une bonne nuit de repos avant nos excursions du lendemain. Les plus audacieux – qui n’ont pas le vertige! – ont fait la via ferrata, un circuit à parcourir à flanc de montagne, bien attachés par des harnais sur des câbles. Les enfants de moins de 14 ans doivent mesurer au minimum 1,3 mètre et être accompagnés par un adulte. Bravo à ceux et celles qui réussissent cet exploit!

Parc national des Grands-Jardins
Crédit photo: Steve Deschênes

Les amateurs de randonnée pédestre ont le choix de 10 sentiers, par exemple celui du Mont-du-Lac-des-Cygnes, 8,2 km en environ quatre heures, difficile mais oh combien gratifiant quand on arrive à son sommet : on se croirait sur le toit du monde! En redescendant, on ajoutera la boucle de 2,8 km du sentier La Chouenne, menant à un autre sommet tout aussi impressionnant.

Et si on veut explorer davantage le parc, il est possible de louer des embarcations (canot ou kayak) pour une excursion de quatre heures aller-retour sur le lac Arthabaska.

 
Sommet du sentier du Mont-du-Lac-des-Cygnes. 
Crédit photo: Anne Marie Parent

Parc national des Grands-Jardins

Centre de services Mont-du-Lac-des-Cygnes

Accès par le village de Saint-Urbain

Route 381

Charlevoix (Québec)

418 439-1227 ou 1 800 665-6527

publicite box1
publicite box2